Accueil > Actualités > CREDIT IMMOBILIER : Les taux remontent , profitez des dernières offres exceptionnelles !!

Actualités


CREDIT IMMOBILIER : Les taux remontent , profitez des dernières offres exceptionnelles !!

8 Janvier 2017
CREDIT IMMOBILIER : Les taux remontent , profit ... - Image actualité

Elle est certes légère, mais l'inversion de la courbe des taux du crédit immobilier, tant annoncée par les courtiers, a bien été enregistrée au mois de décembre. Les banques ont prêté en moyenne à 1,34 % (hors assurances) contre 1,31% lors du mois de novembre , selon les derniers chiffres de l'Observatoire Crédit Logement / CSA. Il s'agit de la première hausse en près d'un an et demi. Deux facteurs principaux expliquent ce rebond : la politique commerciale des banques et la hausse des taux d'emprunt des Etats.

Côté banque, les courtiers prédisaient une remontée des taux à l'approche du « printemps de l'immobilier », une fois les objectifs commerciaux bouclés. La baisse de novembre s'expliquait par le retard pris par quelques banques sur leurs objectifs. A la politique commerciale des établissements, il faut ajouter la remontée des taux sur le marché obligataire dans la foulée de l'élection de Donald Trump, et en anticipation du tour de vis monétaire outre-Atlantique mi-décembre . L'emprunt d'Etat français à 10 ans est ainsi passé de 0,282% mi-octobre, à 0,644% fin décembre.

Une demande toujours soutenue

« La révision des barèmes commerciaux des banques, donc l'intégration des nouvelles conditions de financement et de refinancement des crédits immobiliers, puis la diffusion de ces barèmes dans les réseaux ne sont jamais instantanées », analyse Crédit Logement / CSA. L'observatoire précise que « la répercussion des variations des taux obligataires sur les taux des crédits immobiliers n'a jamais été intégrale [...] : en général, les taux des crédits immobiliers ne répercutent guère plus que le tiers de la hausse du coût des ressources obligataires. D'autant que la stratégie de refinancement des banques par la BCE n'est pas remise en question ».

Pas de quoi casser la dynamique du marché donc. Comme le rappelle l'Observatoire, « la faiblesse des taux des crédits soutient toujours la demande ». A titre d'exemple, la baisse des taux intervenue depuis décembre 2015 (86 points de base) est équivalente à une diminution des prix des logements de 7,5%. La baisse généralisée a profité à toutes les catégories, et a soutenu « la demande des jeunes et des ménages modestes faiblement dotés en apport personnel », souligne l'observatoire.
 

Combien coûte la hausse des taux ?

on estime que la hausse restera limitée : « Les banques ont des objectifs de production de crédit pour 2017 très ambitieux car équivalents à ceux de 2016 qui devrait être une année record avec plus de 230 milliards d'euros de production de crédits attendue... », sans oublier la politique accommodante de la Banque centrale européenne . «Dans ce contexte, elles devraient avoir la volonté, de maintenir des taux de crédit attractifs en 2017, et pourraient même peut-être faire le choix de les baisser à nouveau au printemps, période clé pour l'immobilier».

Selon les calculs du courtier, si les taux moyens passent de 1,5% à 2%, le coût d'un crédit de 200.000 euros sur 20 ans augmente de 11.200 euros. Mais au-delà de la hausse du coût de l'argent,  le véritable enjeu est aujourd'hui le délai de traitement des dossiers sur lequel nous devons être vigilants afin que les transactions puissent être réalisées en temps et en heure... Les hausses de taux annoncées en décembre ont eu pour effet de déclencher les actes d'achat des attentistes ou d'inciter ceux qui voulaient renégocier leurs prêts à enfin déposer une demande... Par conséquent, avec l'arrivée des congés de fin d'année, les délais de traitement se sont allongés de plusieurs semaines dans les banques .